mardi 14 juin 2011

Paris jour un.


La première journée est déjà terminée. Après avoir soupé avec tous nos accompagnateurs. Nous avons pris l’avion. Aucun problème de délais. Le voyage c’est très bien passé, sauf que nous n’avons pas dormi comme nous l’aurions aimé. J’ais donc pratiqué mon sport préféré lorsque je m’ennuis : C'est-à-dire porter des jugements silencieux  sur les gens qui m’entoure et qui ont passé leur voyage à se promener dans les allées pour différente raison. Essayer c’est très constructif …À notre arrivée à 11h45, le chauffeur nous attendait et ce fut notre premier périple en voiture à travers Paris. Je ne crois pas que ma voiture va me manquer durant cette semaine. Premier arrêt le bureau de l’agence pour ramasser nos clés, puis arrivée au studio. La bâtisse compte quatre appartements. Le couloir et l’escalier sont étroits. Pas question de monter un frigidaire de grosseur normal. Mais, bien que n’étant pas très grand le studio est fort confortable et mignon. Le seul hic l’immeuble d’en face est en rénovation et comme il est tout en pierre, nous sommes accueilli au son des marteaux piqueurs. Je crois que vous n’avez pas besoin d’un dessin. Bref à 15h00 le bruit cesse et nous pouvons faire une sieste et prendre une douche en attendant la soirée que les enfants nous ont offerte, un souper à la Tour Eiffel.

La réservation était pour 21h mais sommes arrivée un peu plus tôt afin de se promener sous cette vieille dame tellement solide sur ses quatre pieds. Ais-je besoin de vous dire qu’il y avait foule? Le restaurant est situé au 1er étage. On nous place sur la plus belle vue de la Tour Eiffel : Les jardins du Trocadéro et le Palais Chaillot. Dans ce délicieux repas, le champagne était inclus. Je sais, je sais la vie est dure. Comme j’en connais plusieurs d’entre vous voici le menu : En entrée, le Foie gras de canard mi-cuit au naturel, marmelade de figues. Ginette a pris comme plat principal le Dos de saumon à la plancha, déclinaison de carottes, beurre blanc. Pour ma part ce fut la Pièce de veau rôtie, girolles et vrais jus. Me connaissant, vous attendez l’énumération des dessert et bien voici le mien : Profiterole, glace vanille, sauce chocolat…chaude et Ginette a pris le Crousti Tour Eiffel au chocolat praliné, crémeux Jivara. Une profiterole n’a rien de spécial en sois, mais dans ce cas-ci c’est la grosseur. Bien sur le tout fut arrosé d’un Bordeaux Château La Pierrière et d’eau minérale comme il se doit. En fin après les allongés nous avons été nous promener afin de voir la Grande Dame dans sa robe de couleur et de flâner sur les bords de la Seine avant de retourner à l’appartement pour une nuit qui devrait être salutaire car la semaine ne fait que commencer. À demain ;o)x

3 commentaires:

Pierre a dit…

Profitez, profitez! Et continuez vos belles descriptions - c'est presque comme si on y était nous aussi.

francis a dit…

Mmmm que le souper sembait bon mon Georges.
Comment allais le sucre après un bon dessert ???
Bon dodo et prend un allongé a ma santé.

Karine a dit…

Ouin...Juste à lire la description de ton menu, j'ai pris 3 livres :))
Je suis contente que cette soirée à la tour Eiffel fut à votre gout!

Karine xx